Vivre la ville : deux ports, deux gares, deux stades,...

Publié le par Olivier

Roger Cayzelle, président du Conseil Economique et Social de Lorraine, revient sur son blog sur la rivalité qui oppose actuellement les villes de Nancy et Metz pour l'organisation de l'Euro 2016.

 "Nous allons encore nous ridiculiser avec nos deux projets de "grands stades" distincts de 56 kms, exemple unique en France. nos deux projets de "grands stades" distincts de 56 kms, exemple unique en France."

Rappelons tout d'abord que, derrière les deux grands stades, il y a deux grosses PME de la région qui souhaitent se développer. Peut-on interdire à l'une des deux de le faire sous prétexte que son voisin le fait? Assurément non! Entre Lyon et Saint-Etienne, il y a 60km. Quant à ne créer qu'un grand stade, à Louvigny ou Vandières, cela est un non-sens, peut-être économique, mais sans doute écologique.

"Ceci étant j’ai du mal à tout comprendre dans cette affaire. Il me semblait que, dans le cadre d’une candidature à l’Euro 2016 la fédération et la ligue française de football avaient fait leur choix et que le dossier de Nancy était étudié en priorité. Il paraît d’ailleurs très bien ficelé, sans intervention de fonds public."

L'Euro 2016 et la perspective d'accueillir l'une des plus grandes manifestations sportives constituent une locomotive pour ces deux projets. Probablement un seul des deux sera choisi. Nancy a une certaine avance, du fait de son mode de financement, notamment. Sur ce point Roger Cayzelle a raison. Toutefois, cela empêcherait-il Metz d'être candidat? Si la rivalité sera de mise jusqu'à la désignation des villes choisies, elle permettra à chacun des deux candidats de présenter le meilleur dossier possible. L'Euro 2016 n'est pas le but de la rénovation des stades, mais constituerait un appui important.

Cette question de deux stades dans une région se poserait-elle si on parlait d'usines, de centre d'affaires, de pôle de développement

Cette question introduit le débat de la création de richesses. Une entreprise de services, et a fortiori un club ou un stade de football, est-elle créatrice de richesse. Et je n'aurai pas la prétention de répondre à cette question aujourd'hui!

Publié dans Analyses

Commenter cet article