Nouveau Saint Symphorien : Quand les opposants y étaient favorables

Publié le par Olivier

metz2012-copie-1.jpgCes derniers jours, plusieurs membres du conseil municipal de Metz, appartenant au groupe minoritaire Metz demain, ont montré leur opposition à la rénovation du Stade Saint Symphorien et à la candidature messine à l'Euro 2016. Emmanuel Lebeau, d'ailleurs, puis Nathalie Colin-Oesterlé ont tenu à réagir à 3 semaines seulement du dépôt de dossier de candidature auprès de l'UEFA. Un timing parfait, alors que ce projet de rénovation a été évoqué pour la première fois en janvier 2007.

Mais ces deux-là avaient déjà parlé du projet de rénovation du stade Saint Symphorien et de l'Euro 2016 à Metz, à l'automne 2009. C'était d'abord Nathalie Colin-Oesterlé qui, sur son blog, avait expliqué que « l’accueil d’une grande compétition européenne dans un stade Saint-Symphorien remis à niveau est une aubaine qu’il [convenait] de ne surtout pas rater »

Emmanuel Lebeau, lui, avait publié sur le site Metz2014.com, un communiqué saluant, à l'époque, le choix de priviliégier une rénovation du stade Saint Symphorien à la construction d'un nouveau stade. Emmanuel Lebeau « se [félicitait] de ce projet de rénovation ». Il enfonçait même le clou en demandant à la ville de Metz d'être plus présente aux côtés du FC Metz : « ainsi, même si nous soutenons le projet de rénovation du stade, la ville de Metz doit être aux côtés du club, le soutenir, l’accompagner, l’encourager avec des mesures fortes, significatives et faire en sorte que le FC Metz retrouve la place qu’il n’aurait jamais dû quitter, la ligue 1. »

Des positions bien différentes de celles exprimées ces derniers jours. Jeremy Aldrin, autre membre de l'opposition messine, mais dans un autre groupe municipal, aura au moins maintenu son soutien à ce projet de bout en bout.

 

UnStadeAMetz.com n'a pas vocation à se positionner dans le débat politique. Nous relayons les communiqués des uns et des autres, parce qu'ils sont éclairants sur certaines problématiques liées à la rénovation du stade. Néanmoins, lorsque ce projet, que nous défendons avec ardeur et passion, est combattu, il nous semble nécessaire de réagir. Et cet article est là pour cela.

Rendez-vous demain soir au conseil municipal de Metz, où les débats devraient continuer.

Publié dans Analyses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article