Euro 2016 : les politiques, responsables de l'échec de Metz?

Publié le par Olivier

Le point d'interrogation est de rigueur, mais le doute est faible : il semble que les rivalités entre la municipalité messine de gauche et le conseil général de droite ait fait penché la balance du mauvais côté pour Metz.

Les déclarations de Thierry Jean et Jean François sont sans ambiguité :
- TJ : "Je regrette que notre dossier se soit vu affaibli par la position du conseil général. Il est plus difficile de gagner quand un joueur marque contre son camp."
- JF : "Je regrette surtout que le conseil général n’ait pas été mis dans le coup pour aller le présenter à la Fédération française. Quand on défend un projet d’une telle envergure, on met tout le monde sur le feu quelles que soient les idées politiques."

Propos confirmés et précisés dans l'édition du jour du Républicain Lorrain :
- TJ : "Le Conseil Général s'est montré timide (...) [Il] n'avait pas pris d'engagement aussi ferme [que la ville]"
- JF : "L'accusation de Thierry Jean est totalement farfelue. (...) Nous avons même défini le montant de notre participation, mais elle reste confidentielle. Et même sans l'Euro, nous serons sur ce projet. (...) Quand ils sont allés à Paris défendre le projet, ils ne nous ont même pas invités!"

Sylvain Kastendeuch, capitaine emblèmatique du FC Metz et ancien adjoint aux sports de Jean-Marie Rausch en remet une couche : "Il fallait construire un nouveau stade pour l'agglomération. Et puis, je crois que c'est une défaite politique. (...) Et c'est encore à cause de la foire  politique qui ne fait que s'aggraver à l'approche des régionales."

Même s'ils ne sont probablement pas les uniques responsables (j'éspère que la FFF communiquera au club les détails de sa notation), les responsables politiques messins et mosellans ont leur part de responsabilité dans cet échec.

Publié dans Metz et Euro 2016

Commenter cet article