OL Land, Stade Rennais Land... FC Metz Land?

Publié le par Olivier

 Le FC Metz peut-il construire un "FC Metz" Land, à l'instar de l'OL ou du Stade Rennais?

Qu'entend-on par "Land"? Il s'agit de faire du stade un lieu d'activités bien au-delà de la vingtaine de matchs annuels. Le
projet de l'OL est bien connu : un stade de 60.000 places, le siège d'OL Groupe, OL Store, un musée, le centre d'entraînement, deux hôtels (100 à 150 chambres chacun), un centre de loisirs (foot en salle, espace bien-être, restaurants, bowling, golf indoor, etc.) et des immeubles de bureaux. Jean-Michel Aulas estime que ce  complexe permettrait de rapporter 5 fois plus que Gerland (100M€ contre 21M€ pour l'enceinte actuelle chaque année).

Le projet rennais est similaire. N'étant pas encore officiel, les informations sont peu nombreuses. Mais il s'agirait de développer une zone d'activité sur 10 hectares aux abords du stade de la route de Lorient, avec boutiques, hôtels, restaurants, lieux de loisir.

Le projet lillois, même s'il est moins approfondi sur l'aspect zone de loisirs, reprend une partie des concepts lyonnais et rennais, avec des espaces de réception et d'exposition dans l'enceinte même du stade.

Ces zones ont pour but de diversifier les revenus du club et éviter ainsi d'être trop dépendant, à la fois des aléas sportifs et à la fois à la valeur des droits de retransmissions télévisuels. Il est indispensable que les clubs génèrent ces revenus.

Le FC Metz, dans le cadre de la rénovation de Saint Symphorien, peut-il développer un tel projet? C'est déjà en partie prévu, puisque Saint Symphorien 2012 devrait accueillir un hôtel, un centre de séminaire et deux immeubles de bureaux. Le club pourrait développer une zone plus importante sur toute la partie de l'île Saint Symphorien située entre le boulevard, l'A31 et les différents terrains d'entraînement.

Il faudrait des investissements massifs supplémentaires, en association avec les politiques locaux : rachat des terrains et des immeubles, rénovations et transformations des immeubles situés sur le boulevard Saint Symphorien, créations de parkings de l'autre côté de l'A31, aménagement des accès, etc. Entre le boulevard et Saint Symphorien, les immeubles pourraient accueillir des bureaux ou des cabinets médicaux dans les étages. Des espaces commerciaux pourraient être aménagés au rez-de-chaussée. Ils comprendraient un ou deux restaurants ou brasserie, un magasin d'article sportif (celui qui existe déjà, par exemple), la boutique du club, la billetterie et un éventuel musée.

Derrière la tribune Sud, un complexe de loisirs pourrait remplacer les actuels terrains de tennis. Il comprendrait un bowling, des terrains de foot en salle ou de Beach soccer, un karting, des simulations de sport, etc. La liste peut être longue.

Reste qu'un tel programme se heurte à différents problèmes : d'abord, les propriétaires des appartements pourraient refuser de vendre, le maire de Longeville-lès-Metz devrait accepter une modification du PLU, les terrains de tennis devraient être déplacés, etc. Et, bien sûr, une grosse somme d'argent est nécessaire : entre 5 et 10M€, qu'ils seraient possibles de partager avec un promoteur immobilier ou un investisseur. Un projet à long terme.

Publié dans Idées

Commenter cet article