Metz se mettra-t-elle à l'Euro en 2016?

Publié le par Olivier

metzvillecandidate2016-copie-1.jpgRetour sur l'interview de Patrick Razurel et la nouvelle candidature de Metz à l'Euro 2016. Le club souhaite donc retenter sa chance auprès de la FFF pour pouvoir accueillir des matchs du championnat d'Europe des Nations 2016, qui sera organisé en France. C'est la défection de Strasbourg qui a poussé l'aéropage messin vers cette décision. Metz aura-t-elle plus de chance au deuxième essai?

13ème. C'était la position de Metz dans le classement des 14 villes françaises candidates à l'organisation de l'Euro 2016. Malheureusement pour la capitale lorraine, seules 12 d'entre elles étaient choisies pour intégrer la candidature officielle. Mais l'abandon de Strasbourg au début du mois de juillet a donné des idées au président Serin : Metz devait retenter sa chance auprès de la FFF. L'instance examine actuellement le recours de Metz, avant de transmettre la demande à l'UEFA, qui l'acceptera ou non. Le temps ne presse pas, mais une réunion des villes-hôtes a lieu le 15 septembre et la présence de Metz sera un premier indicateur.

Metz a-t-elle sa chance d'être acceptée par la FFF? Si le dossier ne manquent pas de qualités, comme le rappelle Patrick Razurel, il ne faut pas oublier que le comité de candidature français l'avait rejeté en novembre dernier. Si la concurrence de Strasbourg et Nancy avait forcément porté préjudice au dossier messin, celui-ci n'était pas non plus suffisament bon pour se révéler indispensable à la candidature française.

helmutfritzmetz2016.jpgPour éviter un second échec, plusieurs éléments du dossier messin sont sans doute à revoir, en lien avec les déclarations ayant suivi la décision de la FFF. En premier lieu, les différends entre le conseil général de Moselle et la ville de Metz doivent être apaisés. Pour ce faire, un tour de table doit être impérativement organisé pour fixer les modalités financières et administratives de la rénovation du stade Saint Symphorien.

Dans un second temps, une réétude complète de la candidature messine, en lien avec le cahier des charges de l'UEFA, devra être menée. Cette réétude doit aussi bien concerner le stade, que tous les questions annexes posées par l'UEFA (parkings, animations, capacités hôtelières, transport). Metz doit s'engager à respecter les demandes de l'UEFA pour espérer obtenir l'aval de l'institution européenne.

Enfin, il est évident que le match France-Luxembourg pourra être détérminant dans la décision de la FFF d'accepter, ou non, la requête de Metz. Organisation infallible, ambiance parfaite et aucun incident sont le trio, qui permettra à Metz de marquer des points.

Pour rappel, la candidature messine va bien au-delà des quelques matchs qui pourraient être organisés à Saint Symphorien (et encore, rien ne garantit une présence de Metz dans les 9 titulaires), puisque 10% du montant total des travaux seront pris en charge par l'Etat, soit environ 4,5M€.

L'abandon d'une des 11 villes restantes (Saint-Etienne, voire Toulouse et Bordeaux, éprouveraient des difficultés) permettrait d'accélerer, sans doute, l'acceptation de la candidature messine par la FFF.

Publié dans Analyses

Commenter cet article

Guillaume Jouanno 03/09/2010 20:25


Nous venons de lancer une revue et un blog sur le thème de la ville responsable, Les Cahiers de la Ville Responsable. Vous y trouverez plusieurs articles traitant des stades et de leur place dans
la ville.
http://www.cahiersvilleresponsable.fr/category/stade/


Olivier 06/09/2010 23:09



Merci beaucoup pour ce lien très intéressant