Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, Michel Platini, Noël le Graët, Jacques Lambert,...

Publié le par Olivier

Messieurs,

Le président de la communauté urbaine du Grand Nancy a annoncé il y a quelques jours l'annulation du projet de rénovation du stade Marcel Picot et, par la même, le retrait de la ville de Nancy de l'organisation de l'Euro 2016. Quelques heures après ce retrait, le président du FC Metz, Bernard Serin, indiquait son intention de reposer, à nouveau, la candidature de la ville de Metz à l'organisation de cet Euro 2016.

Il est nécessaire que vous encouragiez cette candidature et que vous l'acceptiez. Pour de nombreuses raisons. D'abord, sans Metz, le Grand Est de la France serait, à nouveau, absent de l'organisation d'une grande compétition sportive internationale, après la Coupe du Monde de football en 1998 et celle de rugby en 2007. Avec la présence de Metz dans l'organisation de l'Euro 2016, c'est la Lorraine (2,3 millions d'habitants), l'Alsace (1,8 millions), la Champagne-Ardenne (1,3 millions), une partie de la Bourgogne (1,6millions) et une partie de la Franche-Comté (1,1 millions) qui pourraient participer à cet Euro.

La position géographique de la ville de Metz, au coeur de l'Europe, permettra aux supporters Belges, Allemands, Néerlandais, Suisse, Polonais, Danois, Tchèques, Russes, etc. de réduire la distance avec les villes hôtes de cet Euro 2016 et faciliter leur venue en France à l'occasion de cet évènement.

Plus localement, l'organisation de l'Euro 2016 à Metz permettrait à une ville et à une région durement touché par la crise de participer à un projet passionnant, ambitieux. Sans parler des milliers d'emplois supprimés (et non compensés) suite à la restructuration de la carte militaire.

Dans les jours à venir, vous aurez à décider si Metz mérite cette chance. A mon sens, c'est oui.

Je vous adresse, ainsi que l'ensemble des supporters messins, mes salutations. 

Publié dans Metz et Euro 2016

Commenter cet article