Le nouveau Saint Symphorien compromis?

Publié le par Olivier

metz2012.jpgArticle très pessimiste aujourd’hui dans le Républicain Lorrain concernant la rénovation du stade Saint Symphorien. En effet, le RL revient sur le vote, par le Sénat, d’une loi visant à faciliter le subventionnement des projets de rénovation dans le cadre de BEA pour les stades de l’Euro 2016. Le FC Metz ne participant pas à cette compétition, le club ne bénéficiera pas de cette disposition.

Bernad Serin s’offusque d’une « loi restrictive et discriminatoire », qui « compromettrait évidemment le calendrier et la dimension de notre projet ». Je suis surpris que le président du FC Metz, ainsi que le sénateur Jean-Marc Todeschini, cité dans l’article, ne soient pas intervenu avant : en effet, dès le mois de septembre 2009, j’exprimais, sinon mes craintes, au moins un doute concernant l’application de cette loi aux stades ne faisant pas partie de l’organisation de l’Euro 2016. 

Ceci pose deux questions : le club peut-il, avec l’appui des sénateurs et députés mosellans, déposer une question prioritaire de constitutionnalité ? Dans le cas contraire, n’est-il pas possible de revoir les modalités juridiques de ce projet, et passer d’un BEA à un partenariat, comme dans d’autres projets de l’Euro 2016 (stade Vélodrome, par exemple) ? 

Deuxième point, le FC Metz souhaite toujours faire partie de la liste des stades pour l’Euro 2016, et une nouvelle demande aurait été faite par le club lorrain auprès de la FFF. Une réponse, qui sera sans doute négative, lui sera communiquée aujourd’hui. Pour être tout à fait franc, un tel acharnement à se faire rembarrer par la fédération serait presque pathétique, si ce dossier ne concernerait pas plusieurs millions d’euros. 

Toutes ces tergiversations démontrent bien que le club et la ville de Metz aurait dû engager, dès 2009, d’importants moyens de lobbying pour cette candidature à l’Euro 2016, plutôt que de candidater officiellement au dernier moment, recevoir les présidents de la FFF et de la LFP par Patrick Razurel et des adjoints au maire, etc.

Publié dans Analyses

Commenter cet article