Bernard Serin répond aux lecteurs du Républicain Lorrain

Publié le par Olivier

Après avoir assisté aux trois premières défaites de ses joueurs et leur avoir accordé quelques circonstances atténuantes, Bernard Serin a vécu la quatrième, face à Troyes, lundi soir, devant son écran de télévision. En quelque sorte un moindre mal au regard de ce que les fidèles de Saint-Symphorien ont subi quant à eux en direct live...

Le président messin, évidemment, doux euphémisme, a modérément apprécié. Mais la colère n’est pas encore de mise...

• Bernard Serin, qu’avez-vous ressenti en regardant cette rencontre ? « Jusqu’ici, l’équipe avait toujours montré de bonnes choses. Elle avait notamment maitrisé la situation, à défaut d’avoir marqué des buts. Là, ce qui m’a frappé, c’est que nous n’avons rien maitrisé du tout et que nous n’avons pas eu d’occasions de but... »

• C’est une grosse surprise ? « On savait que ce serait compliqué. A ce point... Et qu’on arrête de dire que nous avons une équipe jeune. D’abord, ce n’est pas vrai. La moyenne d’âge sur le terrain n’était pas si jeune. Ensuite, si on veut comparer, il y a quatre ans, quand nous sommes remontés, dans l’équipe, il y avait six joueurs de 20 ans ! »

• Quelles explications alors ? « D’abord, il y a eu un renouvellement important. L’équipe doit trouver ses marques, trouver son expression collective. Et puis il y a un vrai déficit de potentiel offensif. »

• Tenema N’Diaye sera la solution ? « C’est un attaquant qui a de solides références en ligue 2. Un joueur aguerri qui devrait nous apporter beaucoup. En espérant qu’il soit qualifié au plus vite. »

• Vous n’avez pas de chance non plus avec les anciens ! « Nous sommes pénalisés par nos blessés. Nous avions besoin de nous appuyer sur nos joueurs cadres pour reconstruire une équipe. Pas de chance, Borbiconi et Fréchaut sont indisponibles et Marichez risque de l’être un moment... (Bernard Serin attendait des nouvelles du club à ce sujet). »

• Côté jeunes, ce n’est pas ça non plus... « Les deux joueurs sur lesquels nous comptions le plus n’étaient pas dans le coup pour démarrer la saison. Gaëtan Bussman, notre champion d’Europe U19, n’a pas fait la préparation avec nous et Yeni N’Gbakoto est suspendu... »

• Ça fait beaucoup ! « Oui. Mais je me dis qu’une saison, c’est long. Quand nous disposerons de toutes nos armes, ça devait aller mieux ! »

• Allez-vous encore recruter ? « Il faudrait d’abord que nous allégions notre masse salariale. Si tout va bien, le cas Omotoyossi devrait se régler ces jours-ci. Auquel cas nous pourrions envisager de recruter au moins un nouveau joueur. Les choses sont en train de s’accélérer. Les clubs libèrent des joueurs, en prêtent d’autres, il nous reste quelques jours pour régler tout ça. »

• Et la désertion du stade, lundi, ça ne vous inquiéte pas ? « C’était un lundi, le match était télévisé et il faisait un temps pourri. Actuellement, nous sommes à 100 abonnés près sur les bases de la saison dernière. C’est sûr, nous ne donnons pas aux gens l’envie de venir nous voir pour le moment... »

Patrick DELAHAYE.

 

Source : Republicain-Lorrain.fr

Publié dans Actualité

Commenter cet article