La Semaine (24/09) : Metz présente un dossier incomplet

Publié le par Olivier

La Semaine revient également sur la remise du dossier de candidature à l'Euro 2016 de la ville de Metz à la fédération française de football. Remise des dossiers plutôt, puisque le mercredi, le vice-président Molinari et l'adjoint au maire de metz chargé des sports, Belkhir Belhaddad, ont remis à Jean-Pierre Escalettes le dossier messin consacré à l'animation. Un dossier de... 57 pages, forcément!

Le second rendez-vous de la délégation messine était fixé au vendredi, en fin d'après-midi, après les passages de Nancy et Strasbourg. Cet entretien de deux heures avec les membres de la FFF était consacré à la rénovation de Saint Symphorien. La délégation mosellane avait mis toutes les chances de son côté pour convaincre la fédération en étant rejoint par MM. Fiebiger, père et fils, architectes et concepteurs du nouveau stade Saint Symphorien. Ils ont notamment pu justifier l'écart de prix avec l'ensemble des projets de rénovation de stade (que la fédé semble avoir vu comme un manque d'ambition), ainsi que montrer leur expérience dans le domaine de la rénovation des stades, avec l'exemple plus que réussi du Fritz Walter Stadion de Kaiserslautern.

On apprend aussi dans l'hebdomadaire, que la Fédération a demandé des précisions dans le domaine juridique et financier : ce sera chose faite dans les prochains jours, avec un tour de table entre Bernard Serin, Philippe Leroy et Dominique Gros, finalisant et formalisant les décisions restant à acter.

La Semaine fait sa une sur ce "manque", j'y vois plutôt ici une exigence prématurée de la fédération française de football (ou,  si on est optimiste, un moyen de renforcer la candidature messine), puisque les engagements des différents financeurs sont donnés, il ne reste qu'à les acter.

On apprend aussi dans La Semaine que le maire de Longeville-lès-Metz, où se trouvent le stade et le plan d'eau, n'a pas encore été consulté sur le projet, alors qu'il aurait  les moyens de tout bloquer. Favorable aux projets du club et de la ville de Metz, il n'en fera rien, mais souhaiterait être plus impliqué dans ces dossiers.

Autre nouvelle dans ce numéro, le dossier nancéen semble confronté à deux problèmes soulevés par la FFF : la nature du financement du stade et les difficultés techniques de la pose du toit.

Rien n'est jouer : encore un mois et demi de patience et de travail pour les 16 candidats.

Publié dans Actualité

Commenter cet article