FF 15/09 : Metz, une vie de propriétaire

Publié le par Olivier

Euro 2016 ou pas, le FC Metz poursuit son bonhomme de chemin avec une idée en tête : avoir un nouveau stade à disposition dans les années qui viennent. Ce qui devrait être le cas. Le projet avance à grands pas. "On doit signer prochainement avec la mairie un bail emphytéotique administratif, probablement courant octobre" explique Patrick Razurel, le directeur général du club lorrain. Avec ce BEA en poche, le FC Metz deviendrait "quasiment propriétaire" de son enceinte pour les 50 prochaines années, "ce qui [lui] permettrait de pérenniser l'investissement et l'exploitation", ajoute Razurel.

Cette manière de faire offrirait quelques avantages au club messin. Outre qu'il pourrait inscrire la propriété du stade dans son actif, cela lui permettrait des procédures d'appel d'offres plus souples, des prises de décisions et leur exécution plus rapide, et une assise par rapport aux banques et aux investisseurs plus grande.

Le projet de rénovation de St Symphorien est prêt. Le stade messin sera fermé dans ses quatre angles, un hôtel trois étoiles d'une capacité de 150 chambres lui sera adossé, ainsi que des espaces commerciaux et de bureaux, sa capacité porté à 36000 spectateurs, "ce qui nous permettra d'accueillir toutes les compétitions sportives en foot comme en rugby", se félicite le directeur général de Metz, qui ajoute "étant multifonctionnel, le nouveau St Symphorien pourra organiser toutes sortes de spectacles." Le coût de l'opération se chiffre à 32 Millions d'euro auquel il faut ajouter 10 millions si l'option "toit rétractable" est retenue.

Nancy, rude concurrence...

Fin décembre, l'environnement juridique et financier devrait être bouclé, et, début 2010 seront lancées les études préliminaires. "L'idéal, précise Patrick Razurel, est de se calquer sur le calendrier de l'Euro 2016, que les travaux démarre à l'intersaison 2010-2011 pour s'achever au début de la saison 2012-2013, au pire en 2014."

Si ce nouvel outil est une valeur ajoutée indéniable pour le club, et même un besoin vital, reste à savoir qu'elle sera la situation sportive car le FC Metz connait bien des difficultés et son départ en L2 n'est pas sans faire naître quelques inquiétudes (le FC Metz occupe la 10ème place à 6 pts du leader caennais).

Quant à être retenu pour l'Euro 2016, objectif que Metz tient aussi à atteindre la concurrence est rude dans l'Est avec Strasbourg et surtout Nancy, l'autre club lorrain bénéficiant d'un atout indéniable : c'est le berceau d'un certain Michel Platini, président de L'UEFA. on voit mal la FFF faire l'erreur diplomatique de se passer du Stade Marcel Picot...

Laurent Wetzel.

Publié dans Actualité

Commenter cet article