Euro 2016 : La Turquie favorite?

Publié le par Olivier

Malgré les déclarations de Rama Yade et de Frederic Thiriez, la France est-elle favorite dans la course à l'Euro 2016 ? La Turquie semble être le favori des amateurs de football en France, malgré leur souhait d'accueillir cette compétition. Qu'en est-il réellement?

Difficile de trouver des informations sur la candidature de la Turquie à l'Euro 2016. Le site Internet est turkeyeuro2016.com est down. Wikipedia qui donne quelques infos. Mais cela reste limité. Difficile donc de faire le point, mais tentons le coup.

D'abord, il semble que la selection des villes et des stades soient déjà faite. Il s'agit d'Istanbul, bien sûr, Ankara, Izmir, Bursa, Konya, Antalya et Kayseri comme titulaires, Adana, Trabzon et Eskisehir seraient villes de reserve. Toutes des villes comptant plus de 600.000 habitants, avec un maximum de 12 millions d'habitants pour Istanbul. Je ne sais pas ce qu'il en est effectivement. Toutefois, si cette rumeurs se confirment, l'ensemble du territoire turc serait couvert, à l'exception du sud-est du pays, à la frontière iranienne. Se poserait toutefois la question des liaisons entre les villes, notamment si Trabzon est choisie : la question ne devrait pas se poser entre Istanbul, Bursa ou Ankara, mais Trabzon et Izmir sont separées de 1.300 kilomètres et 17h de route (tous les supporters ne pourront pas prendre l'avion)



Le stade principal (match d'ouverture et finale) sera sans aucun doute le stade olympique Atatürk d'Istanbul, qui, avec 75.000 places et un statut 5 étoiles, est le plus grand stade de Turquie. Si l'une de ses grandes forces est la présence de plus de 15.000 places de stationnement (et un héliport) aux abords directs du stade, l'enceinte souffre de sa situation en périphérie d'Istanbul, ne facilitant pas l'acès au stad, que ce soit en voiture (gros embouteillage) ou en transport en commun.

Les autres stades de la candidature turque seraient :
- la Türk Telekom Arena, qui sera le stade du Galatasaray, avec 52.000 places et un toit retractable. Malgré des problèmes financiers, le stade devrait être terminé pendant la saison 2010/11.
- le stade Olympique d'Izmir, 60.000 places.
- le stade de Trabzon, 40.000 places, qui sera construit sur l'eau (prévu pour 2011)
- le stade d'Ankara, 40.000 places.
- le Kadir Has Stadium de Kayseri, 32.000 places.
- le stade de Bursa, 35.000 places.
- le stade d'Antalya, 31.500 places.
- le stade de Konya, 33.000 places.
- le stade de Sivas, 35.000 places.
- le stade de Sanliuera, 30.000 places.

Si des projets sont déjà bien lancés, difficiles de trouver des infos sur les "petits" stades.

La Turquie favorite? La volonté politique et populaire est forcément importante : après les échecs des JO et des précédents Euro, la Turquie veut enfin accueillir un évènement sporif majeur. Il reste toutefois plusieurs inconnues :
- les construction des stades, même les principaux ne sont pas tous lancés, et beaucoup comportent des pistes d'athlétisme (ce que n'aime pas l'UEFA)
- les infrastructures de transport du pays, si elles sont certes en forte amélioration, restent moins bonnes qu'en France, notamment pour le transport ferroviaire
- l'éloignement du pays par rapport à l'Europe Occidentale, principaux "clients", après l'Euro en Ukraine et en Pologne, l'UEFA voudra peut-être revenir à l'Ouest
- la securité, la menace terroriste du PKK, le hooliganisme (confrontation entre turcs et anglais notamment)
- les infrastructures hotelières dans les villes non balnéaires (Konya, Trabzon, etc.)

La Turquie est un rival serieux pour la France, mais elle n'a pas l'avance que certains souhaitent lui prêter. La concurrence sera rude.

Publié dans Metz et Euro 2016

Commenter cet article