Metz et Nancy veulent l'Euro 2016

Publié le par Olivier

A quelques jours de la remise des dossiers de candidature à la FFF (le 15 septembre), le FC Metz et l'AS Nancy Lorraine ont profité de leur dernier match à domicile avant cette date pour mobiliser leur public et montrer que le peuple lorrain soutient ses deux villes.

Je ne vais pas revenir sur le détails des manifestations à
Metz. A Nancy, trois évènements : le sponsor "dos" remplacé par le logo de l'Euro 2016, le lâcher de 2016 ballons et les animations de deux groupes de supporters.

Ces manifestations, que ce soit à Metz ou à Nancy (on peut même rajouter Strasbourg), n'ont, semble-t-il, pas déclancher l'enthousiasme attendu. En effet, si il est évident que, à Metz comme à Nancy, les spectateurs sont favorables à l'accueil d'un tel évènement, je crois que les gens sont conscients du fait que, quelque soit la mobilisation et l'enthousiasme qu'ils peuvent démontrer, le choix sera fait en fonction d'autres critères (qui a dit que le président de l'UEFA choisirait un ancien club?) Sans parler du fait que les français semblent de moins en moins "mobilisables", quelque soit le type de manifestation.

Médiatiquement, les deux manifestations lorraines auront eu un faible impact, Metz menant toutefois légèrement à ce niveau, puisque lemonde.fr et
leparisien.fr ont diffusé le communiqué de presse, ainsi que lequipe.fr dans son compte-rendu de la journée de Ligue 2. Pour Nancy, une petite phrase dans le resumé de France3.fr. La mobilisation sur Facebook est également mentionnée dans 20Minutes Strasbourg.

On ne peut guère reprocher aux trois villes de l'Est d'essayer de mobiliser, il faudra toutefois que les dossiers de candidatures soient plus "efficaces" pour convaincre les dirigeants de la FFF. Reste aussi le fait que seules Metz, Strasbourg et Nancy sont mobilisées pour cette candidature (à moins que j'ai loupé quelque chose), dû notamment à la concurrence que se livrent ces villes. Espèrons que ces actions pèseront dans la balance.

Pour être tout à fait honnête, et sans me montrer trop pessimiste, Metz devrait être le remplaçant de Nancy, à moins que :
- le projet strasbourgeois arrive à surpasser
l'absence de projet de rénovation de la Meinau
- Jacques Rousselot ne puisse réunir les financements pour la rénovation de Marcel Picot

Publié dans Metz et Euro 2016

Commenter cet article