Impact économique d'un gros évènement comme l'Euro 2016

Publié le par Olivier

Nantes a renoncé à l'organisation de l'Euro 2016, estimant que le montant à investir (près de 100M€) était exorbitant par rapport aux retombées attendues. La chambre de commerce et d'industrie de Nantes-Saint-Nazaire évoque la somme de 27,4M€ pour la coupe du Monde de rugby en 2007. Qu'en serait-il pour Metz?

Difficile de faire un calcul précis sur un blog, mais je vais quand même essayer de donner une estimation.

Les retombées directes de la coupe du monde de rugby 2007 sont estimés à 4 milliards d'€uros. Ce chiffre prend en compte les recettes d'organisation (billeterie, marketing, media,...), les recettes d'hospitalités (hébergement, resturation, transport et consommation diverse), les recettes des Fanfests, etc. A plus long terme, on estime que plusieurs secteurs ont profités de cet évènement : le tourisme, bien sûr, le sport en général et le rugby en pariculier. Elles sont estimées à 4 milliards d'€uros sur 4 ans. La CCI de Marseille-Provence estime que la Coupe du Monde de rugby lui a rapportée 24,2M€ pour chacun des 6 matchs joués au Vélodrome (total de 145M€).

Pour Metz, les retombées purement liées à l'organisation des matchs peuvent être estimé à :
- 3,5M€ pour la billeterie (billet moyen à 100€ pour la coupe du monde de rugby 2007)
- 700.000€ pour le "catering" : restauration et buvettes (moyenne de 20€ par spectateur)
- 1M€ pour les recettes marketing (panneaux publicitaires dans et autour du stade)
Pour un total estimé à 5,2M€ par match, soit une 21M€.

Au-delà, on peut estimer que 50.000 personnes participeront à la Fanfest les jours de matchs à Metz ou les matchs de l'équipe de France. Avec une dépense moyenne de 12€, les recettes pourraient avoisinner les 600.000€. Pour les jours sans match à Metz, on pourrait atteindre 30.000 participants à la Fanfest : 360.000€. Sur un total de 5 semaines, on peut estimer les recettes liées à la Fanfest à plus de 10M€ sur toute la durée de la compétition.

Enfin, l'industrie du tourisme sera la principale bénéficiaire de cet évènement : hôtels, restaurants, campings, etc. Le secteur d'Amneville, le parc Walygator ou encore les musées de la ville de Metz, et notamment le centre Pompidou Metz, pourraient également augmenter leur nombre de visiteurs à cette occasion. Il est difficile de chiffrer l'augmentation de la fréquentation de ces lieux. A cela, on peut aussi ajouter la consommation diverse. Le domaine est tellement vaste qu'il m'est impossible de donner une estimation. Cela dépendra aussi de la capacité des entreprises de ce domaine à attirer les supporters et spectateurs. N'oublions pas les transports qui achemineront les supporters à Metz et dans Metz : bus, cars, avions, taxis, trains et les nouveaux modes de transport à inventer!

Il reste encore l'impact à long terme de l'Euro. Impossible, étant donné la faiblesse de mes moyens et les approximations de mes calculs, de donner des chiffres ou même des estimations. On peut estimer que l'industrie hôtelière profitera de cet évènement, en plus du centre Pompidou Metz, pour atteindre une capacité plus conforme au potentiel messin. Le tourisme, principalement, sera renforcé. On peut aussi imaginer que l'Euro 2016 permettra la création et le développement de PME dans le tourisme, mais aussi l'agro-alimentaire, le transport, l'écologie, etc. Enfin, le FC Metz profitera d'un stade modernisé, qui lui permettra d'augmenter ses recettes.

Au total, l'Euro devra pouvoir apporter directement 31M€ autour des matchs et des Fanfest. Mais l'impact va bien au-delà, avec notamment la possibilité de développer l'économie touristique de notre région, qui en a bien besoin! Et, je le rappelle, mon calcul est très approximatif et rudimentaire!

Pour compléter : rapport du ministère du tourisme sur la coupe du monde de rugby 2007, les retombées de la coupe du monde de football 2006

Publié dans Analyses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article