Euro 2016 / l'actu du jour : la blague Puteaux

Publié le par Olivier

Rama Yade fait sa rentrée politique sur la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016. Elle a notamment confirmé que la dotation de l'Etat serait de l'ordre de 5 à 7% pour la construction ou la rénovation des stades. "L'Etat sera sollicité à hauteur de 5 à 7%, précise la secrétaire d'Etat. Parmi les 17 projets, 12 seront des rénovations, et 5 stades sortiront de terre: Lille, Nice, Bordeaux, ainsi que Lyon et les Hauts-de-Seine, financés sur des fonds privés."

Les Hauts-de-Seine? Que vient faire le département 92 dans cette liste? Il s'agit en fait du projet d'Arena 92,
présenté il y a quelques semaines, qui sera construite à Puteaux. Pour comprendre pourquoi la nouvelle secrétaire d'Etat aux sports a choisit de pousser la dossier de Puteaux auprès des instances du football français, il suffit de savoir que  Nicolas Sarkozy a longtemps été conseiller général des Hauts-de-Seine et maire de Neuilly-sur-Seine, située à 4 kilomètres.

Evidemment, la raison pousse à refuser cette candidature. Paris, ou sa banlieue, aurait alors 3 stades. Ce qui ferait qu'entre un quart et un tiers des stades seraient situés en région parisenne. On connait le centralisme français, mais ce serait vraiment un camouflet pour les régions. Mais, parfois, les lobbys politiques poussent aux mauvaises décisions.

Rama Yade souhaite également que
Lilian Thuram et Zinedine Zidane soient ambassadeurs de la candidature française.

Autre information du jour, c'est Strasbourg qui organise une après-midi Passion Sport. Cet évènement aura lieu dimanche 30 août au Jardin des deux Rives. Chacun pourra participer à de multiples activités sportives gratuites : escalade, trampoline, badminton, speed ball. Un tournoi de football ainsi qu’un jeu de babyfoot géant seront également proposés. Un atelier monté en association avec la Maison des jeux accueillera spécifiquement les plus petits, tandis que les sportifs cérébraux pourront jouer aux échecs avec le Cercle d’échecs de Strasbourg.

A partir de 16h, une chaîne humaine sera formée autour de l’inscription " Euro 2016 " et une photo aérienne sera prise afin d’appuyer la candidature de Strasbourg auprès de la Fédération Française de Football qui doit choisir les villes où pourront se tenir les matchs.

Publié dans Metz et Euro 2016

Commenter cet article