Un modèle plus modeste : the DW Stadium de Wigan

Publié le par Olivier

On évoque souvent les stades US comme des temples du business lié au sport. L'Angleterre n'est pas en reste. Si Chelsea, Arsenal et Manchester peuvent se targuer de faire partie des clubs les plus riches du monde, c'est aussi grâce à leur stade, qui leur permet de décupler leur chiffre d'affaires. Mais il n'y a pas que les gros clubs dans les grosses villes qui peuvent faire cela. Voyageons un peu dans le nord est de l'Angleterre, entre Liverpool et Manchester, à Wigan.

Suite au commentaire de
Nico sur le stade de Wigan, j'ai voulu aller voir ce qu'il se faisait là-bas. Wigan est une ville de 80.000 habitants, dont l'agglomération atteint 300.000 personnes. Des chiffres légèrement inférieur à ceux de Metz, même si la ville profite de sa proximité avec Liverpool et Manchester (moins de 30 kilomètres) Le stade du club de football de Wigan, partagé avec le club de rugby, a été inauguré en 1999 par Alex Ferguson, alors que le club de Wigan évoluait en Divison Two, l'équivalent de notre national, alors que le club évolue désormais en Premier League. Jurisprudence Grenoble.

Le
DW Stadium (anciennement JJB Stadium) comporte 24.860 places assises, dans quatres tribunes différentes, avec un architecture "à l'anglaise". Malgré sa situation dans un marché relativement peu important, le stade est un lieu d'accueil pour tout type d'évènements, comme l'atteste son site internet. Des soirées privées, des mini-concerts, des dîners y sont régulièrement organisés. Il est également possible d'y organiser des conférences ou autres évènements d'entreprises, ainsi que des soirées d'anniversaires ou encore des celébrations de mariage. Un restaurant italien situé dans la tribune ouest permet également d'accueillir les convives tous les jours de l'année.

Il n'y a pas que les clubs des grandes villes qui peuvent augmenter leur chiffres d'affaires grâce à leur stade.

Publié dans Et ailleurs...

Commenter cet article