La rénovation du Parc des Princes n'avance pas

Publié le par Olivier

Alors que le Parc des Princes risque de ne pas être dans la liste des 9 stades de la candidature française à l'Euro 2016, Sebastien Bazin souhaite accélerer les discussions avec Bertrand Delanoë concernant le renouvellement de la concession de Colomy Capital sur le Par des Princes, qui doit prendre fin en 2014.

Le financier a toujours justifié son investissement par la possibilité de valoriser l'immobilier du club, en citant constamment l'exemple de clubs britanniques comme Arsenal. Or, il ne s'est rien passé depuis trois ans. Les difficultés du club et l'intérim qu'il a dû assurer à sa tête après le départ fracassant de Charles Villeneuve n'y sont pas pour rien. 
 

Reste que la concession du stade accordée par la ville de Paris s'achève en 2014. Du coup, pour réaliser ses rêves d'aménagement du quartier, incluant le stade de rugby Jean Bouin ou la piscine Molitor, Sébastien Bazin ne ménage pas sa peine auprès de Bertrand Delanoë. 
 

Plus grand monde ne croit à la possibilité de refaire le stade de fond en comble ni d'installer un centre commercial. On est donc loin de l'"OL land", inspiré aussi des clubs d'outre-manche et qui fut la clé de voûte du dossier d'introduction en Bourse du club lyonnais. Le propriétaire du PSG espère capitaliser sur la candidature de la France à l'Euro 2016, dont l'hôte sera désigné en début d'année prochaine. Mais la présence du Parc des Princes dans le dossier nécessiterait de nombreux travaux d'agrandissement et de réaménagement, des loges notamment. 

"Il faudra donc lancer des travaux qui seront payés soit par la Ville, soit par le comité d'organisation, soit par le concessionnaire", a souligné Sébastien Bazin le 31 juillet. 
 

Les espoirs du patron de Colony reposent beaucoup sur cette candidature. Le chrono est enclenché.

Source : Challenges.fr

Publié dans Metz et Euro 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article