Pas d'Eurostadium, un chance pour Metz

Publié le par Olivier

Vers la fin du feuilleton Eurostadium. Aujourd'hui, des élus strasbourgeois, des représentants d'Hammerson et peut-être Philippe Ginestet doivent se rencontrer pour une nouvelle réunion à propos de la construction de l'enceinte strasbourgeoise de 42 000 places et de ses 90 000 m2 de locaux commerciaux et de loisirs. Le tout pour un coût de près de 400 millions d'euros. « Hammerson doit donner une réponse d'ici à une semaine, affirme l'ancien président du RCS, qui suit le projet Eurostadium depuis le début. Mais peut-être que le groupe se positionnera aujourd'hui. »
 

En tout cas, la décision est imminente. Le conseil municipal de lundi et le conseil d'agglomération du 10 juillet, les derniers avant la rentrée, aborderont la participation de Strasbourg à l'Euro 2016. Cette candidature est présentée soit avec l'Eurostadium soit avec la rénovation de la Meinau, le choix doit être défini. D'autant que des représentants de la Fédération française de football est en ville, demain, pour étudier le cahier des charges du stade strasbourgeois pour l'Euro.


D'après de nombreuses sources, la réponse du géant immobilier britannique pourrait être négative. « Ça ne devrait pas se décanter de manière positive », indique un élu proche du dossier. Un spécialiste en « stadium consulting » révèle qu'aucun des retours qui lui arrivent n'est encourageant. La présentation par la ville et la CUS d'un plan B, la rénovation de la Meinau, il y a dix jours, a renforcé l'idée que l'Eurostadium ne se ferait pas. Certains pensent même que le projet d'Hammerson ne visait qu'à devancer la concurrence.

Source :
20minutes.fr 

Un place se  va se libérer pour la candidature de Metz à l'Euro 2016 : si la Meinau est renové, Saint-Symphorien renové n'y sera pas, par contre, un nouveau stade aurait 99% de chances d'être dans la candidature de la France, en respectant le drastique cahier des charges de l'UEFA.

Publié dans Et ailleurs...

Commenter cet article