Suite à la non-montée du FC Metz...

Publié le par Olivier

Les actionnaires et dirigeants du FC Metz donneront une conférence de presse dans un peu plus d'une semaine. Que devront-ils dire? Petite déclaration-fiction...

Depuis 10 ans, le club traverse une passe difficile, se traduisant aujourd'hui par un maintien du club en deuxième division, pour la première fois depuis 40 ans. Il est temps de poser les problèmes et trouver des solutions. Le divorce avec le public, entamé à l'issue de la saison 97/98 par la défaite face à Helsinki en tour préliminaire de la Ligue des Champions, est aujourd'hui consommé. La moyenne de spectateurs inférieure à 10.000 personnes cette saison, qui sera sans doute encore en baisse la saison prochaine (à moins de changements massifs), en est la preuve.

Quels sont les problèmes du club et les solutions qui vont avec?

Une remise en cause doit être faite au niveau des joueurs et du staff technique. Yvon Pouliquen clamait tout au long de la saison que l'objectif était le premier quart du classement... Très peu de joueurs auront répondu aux attentes placées en eux (Marichez, Vaillati, Farina et à un degré moindre Bessat et Mendy). Ils doivent être liberés de leurs obligations contractuels s'ils s'estiment capables d'évoluer en Ligue 1, comme beacoup l'ont dit tout au long de la saison. La démission de Pouliquen ne devrait toutefois pas intervenir, d'après ses déclarations d'après matchs à Ajaccio.

La perte d'identité, peut-être dû au développement du football business, a créé une distance irreversible entre le club et ses supporters. Plus aucun supporter ne se reconnait dans ses joueurs, pour la plupart individualistes, "enfants gâtés",... Quel est le dernier joueur à avoir participé à une opération caritative pour une association locale? (Franck Signorino pour l'association Elan Humanitaire) Une polémique avait éclaté lorsque des joueurs du centre de formation portaient le maillot de l'OM. Sans parler du manque d'implication et d'envie visible sur le terrain lors des derniers matchs de cette saison. Les exemples ne manquent pas.

Quelles solutions? Un travail de fond doit être mené au sein du club par le staff et les dirigeants. Un premier élèment pourrait être de raconter l'histoire du club durant leur cursus au centre de formation du club. Peut-être est-ce déjà le cas? Les joueurs doivent connaître le club dans lequel ils vont évoluer. Le même genre de chose pourrait être faite pour chaque joueur ou entraineur rejoignant le club. Ils devraient également pouvoir visiter la ville, montrer ses atouts, ses promenades,... Combien de joueurs croisent-on en ville?

L'identité de jeu est absente. Alors que le rôle de Joël Muller était de coordoner l'aspect sportif au sein des toutes les catégories d'âge au sein du club, et jusqu'à l'équipe professionnelle. Ici aussi, ce projet a été abandonner. Rendre les matchs plus attractifs par un jeu plus offensif ou plus efficace est un élément essentiel pour la reconquête du public et de la Ligue 1.

Les problèmes financiers récurrents sont clairement un boulet pour l'équipe sportive. La vente de Pjanic, dans le but de boucher le déficit de 7M€ à l'issue de la saison 2007/08 en est le meilleur exemple. Les solutions sont purement économiques : on ne résorbe pas un déficit structurel sans "casser d'oeufs". L'effectif doit être réduit : les joueurs, bien sûr, représentant la majeure partie de la masse salariale, mais aussi l'encadrement technique et administratif du club. La restructuration est obligatoire. Au delà de la réduction des dépenses,  les dirigeants doivent aussi travailler sur l'augmentation des recettes, et le projet de nouveau stade, si le modèle économique est bien fait, doit en être l'outil principal.

Tout ceci reste une analyse "à
chaud" d'un supporter du club, qui n'a malheureusement pas accès à toutes les infos...

Publié dans Analyses

Commenter cet article