Localisation : 4 possibilités

Publié le par OS

Depuis que le projet Grenat 2010 s'est transformé en la création d'une nouvelle enceinte pour le Football Club de metz, le stade a déménagé plusieurs fois, passant de Amneville à Frescaty, de Grigy à Maizières-les-Metz ou encore la base du Génie de Metz.

Aujourd'hui, 4 sites semblent être en balance : la base aérienne de Frescaty, la base du Génie à Metz, Metz-Grigy et Maizières -les-Metz. Quels sont les points forts de ces différents sites? Quels sont les inconvénients?

Frescaty : l'avantage premier de ce site est sa superficie (plus de 350ha), qui permettrait un aménagement facile du stade, des zones commerciales et de parkings. De plus, comme le souligne Thierry Jean dans l'édition du 10 févirer 2009 du Républicain Lorrain, «ces terrains présentent la particularité de n'appartenir qu'à un seul propriétaire. » Ce qui facilite évidemment d'éventuelles transactions. Sans compter l'absence de riverains directs.
Toutefois, les terrains ne seront disponibles qu'en 2011, réduisant ainsi les délais de construction et repoussant la livraison du stade à 2014 minimum. Trop juste pour l'Euro? De plus, la concurrence est importante avec la ZAC d'Augny, sans omettre le fait que les routes sontcongestionnées le samedi soir.

Grigy : Grigy, son Technopôle, son centre des congrès, ses écoles, son golf,... le choix preferé de Bernard Serin possède de nombreux atouts : proximité des axes routiers et autoroutiers, secteur en croissance, faible concurrence au niveau des commerces et de la restauration, disponibilité rapide des terrains, etc.
Le seul vrai point faible est sans doute le fait que la municipalité souhaite en faire un lieu d'enseignement et de technologie, qui ne correspondrait pas avec un stade de football.

Maizières-les-Metz : Gros point négatif, il s'agit évidemment de l'éloignement du centre ville de Metz. Les habitudes ont la vie dure, alors que le stade Saint-Symphorien est situé à une dizaine de minutes à pied de la place de la République, certains proposent de placer le nouveau stade à 10 kilomètres. Certes, la possibilité de créer un pôle de loisirs avec le parc Wallygato et le fait que l'emplacement soit très bien desservi par l'A4 et l'A31, ainsi que par la voie de chemin de fer Nancy-Metz-Luxembourg (avec un arrêt déjà existant) font de ce lieu un endroit d'implantation idéal, mais cette possibilité n'est sans doute qu'un moyen de pression sur les collectivités locales (CA2M et mairie de Metz) en vue de négocier des terrains sur le ban de la communauté d'agglomération.

2ème régiment du Génie : cette dernière possibilité a emergé il y a quelques jours, suite à la confirmation du non remplacement de ce régiment. Ce lieu permettrait de se rapprocher très nettement du centre ville, pusique situé au bord du Boulevard Paixhans, à une dizaine de minutes à pied la cathédrale. Il beneficie également d'une superficie importante.
Toutefois, il sera en concurrence avec les commerces du cente ville. L'accès n'y est pas des plus facile non plus. Enfin, la disponibilité des terrains ne sera pas rapide.

Rappel : Bernard Serin sur Direct FM à partir de 19h

Publié dans Analyses

Commenter cet article